Menu

B. Experts

  • La déontologie dans l'expertise

    B. Experts • 12.12.2017

    Colloque organisé par l'Union des compagnies d'experts près la cour d'appel d'Aix-en-Provence (UCECAAP), le 17 novembre 2017, au palais du Pharo (Marseille)

  • Lexique de l'expertise (2/8)

    B. Experts • 12.12.2017

    La carence est définie comme le fait de manquer à ses obligations. En procédure civile, l’expertise ne peut être ordonnée pour suppléer la carence de la partie sur qui pèse la charge de la preuve des faits qu’elle allègue dans un procès (art. 146, CPC.) ; cependant elle a la faculté de saisir le juge avant toute instance...

  • L’expert peut-il s’exprimer dans la presse ?

    B. Experts • 27.10.2017

    Un obscurantisme moderne conduit parfois les médias à substituer un concept délétère à une vérité scientifique. Que doit faire l’expert dans la presse ? S’il publie une vérité qui va à l’encontre des idées reçues, il passera pour partial. S’il la garde pour lui, il manquera à l’éthique. C’est le paradoxe de l'expert savant. L’auteur conclut avec amertume que le savant qui dénonce publiquement une idée...

  • Lexique de l'expertise (1/8)

    B. Experts • 27.10.2017

    La Revue EXPERTS ouvre ses colonnes à Madame Delphine Dumeny, magistrate, et à Monsieur Emmanuel Versini, expert judiciaire, pour une nouvelle rubrique intitulée "lexique de l'expertise", ayant pour objectif de rendre compréhensible par tous, et de la même manière, la terminologie particulière de l'expertise judiciaire ; ce lexique sera d'accès facile, pratique et concret ; la publication s'échelonnera...

  • Dossier “Des droits et des devoirs des experts de partie” (2e partie)

    B. Experts • 28.06.2017

    Dans le numéro 129 de la Revue (décembre 2016) nous avons publié la 1ère partie de ce dossier consacré aux « Droits et devoirs des experts de partie ». Il y a d'abord été exposé les pratiques de cette fonction dans différents États membres de l’Union européenne, vues à l’aune des règles qui y sont en vigueur ; puis en se projetant dans l’avenir celles qui pourraient devenir communes à tous les experts...

  • Un statut juridique pour l’expert de justice ?

    B. Experts • 28.06.2017

    Une existence juridique n’est reconnue à l’expert de justice que pendant le temps qu’il diligente les missions qui lui sont confiées par les juridictions civiles, pénales et administratives. Tout au plus, il est considéré comme un simple prestataire de services, notamment lorsqu’il s’agit de mettre en œuvre sa responsabilité civile. La Justice n’hésite pas à lui imposer des obligations, des contraintes,...

  • L’inimitié entre l’avocat et l’expert judiciaire : le point sur la question

    B. Experts • 24.02.2017

    L’inimitié notoire, cause de récusation des experts, ne concerne pas que les parties. Une attention particulière doit être portée aux relations conflictuelles entre experts et avocats, que les règles du Code de procédure civile ne permettent pas de résoudre. Mais la question doit être abordée, car les conflits entre eux sont finalement plus fréquents qu’entre l’expert et les parties, surtout dans les...

  • Des droits et des devoirs des experts de partie (1ère partie)

    B. Experts • 23.12.2016

    Dossier "Des droits et des devoirs des experts de partie" (1ère partie)

  • Inscription sur la liste des experts : Conditions d’inscription ou de réinscription et recours (2e partie)

    B. Experts • 23.12.2016

    Les listes d'experts ont été créées afin que les juridictions puissent bénéficier d'une liste de professionnels dont les compétences sont reconnues. Deux listes coexistent en France, sur lesquelles sont inscrits les experts désignés, tant en matière civile qu'en matière pénale : une, nationale, établie par la Cour de cassation, et l'autre constituée par chaque cour d'appel, selon une nomenclature dressée...

  • Inscription sur la liste des experts : Conditions d’inscription ou de réinscription et recours (1ère partie)

    B. Experts • 28.10.2016

    Les listes d'experts ont été créées afin que les juridictions puissent bénéficier d'une liste de professionnels dont les compétences sont reconnues. Deux listes coexistent en France, sur lesquelles sont inscrits les experts désignés, tant en matière civile qu'en matière pénale : une, nationale, établie par la Cour de cassation, et l'autre constituée par chaque cour d'appel, selon une nomenclature dressée...

  • Le Code de déontologie des experts européens est-il compatible avec la norme NF EN 16 775 ?

    B. Experts • 28.10.2016

    En octobre 2015, un guide des bonnes pratiques de l'expertise judiciaire civile dans l'Union européenne a été présenté par l’Institut européen de l’expertise et de l’expert (EEEI). Ce texte, résultat final du projet EGLE (European Guide for Legal Expertise), est le fruit de plus de dix ans de recherches, de discussions et d’échanges entre les parties prenantes en Europe. Une esquisse de Code de déontologie...

  • Les médecins, psychiatres et psychologues hospitaliers à nouveau soumis au régime social des COSP pour leurs seules missions pénales

    B. Experts • 28.08.2016

    Le décret du 2 juin 2016 modifie le décret du 30 décembre 2015 qui fixe la liste des collaborateurs occasionnels du service public soumis au régime général de la sécurité sociale. La principale modification concerne la réintégration au régime général de la sécurité sociale des médecins et des psychologues exerçant des activités d’expertises médicales, psychiatriques, psychologiques ou des examens médicaux...

  • Experts de justice : tout travail mérite salaire

    B. Experts • 28.08.2016

    Le droit à rémunération de l'expert de justice est parfois contesté, malgré l'apport que peut représenter son rapport. Cela a été rendu possible par quelques lacunes des textes du code de procédure civile. Trois types de situations, notamment, peuvent entraîner une telle contestation : la nullité du rapport de l'expert, le remplacement de l'expert, le dépôt du rapport en l'état. Dans ce texte, Patrick...

  • L'impartialité de l'expert

    B. Experts • 29.04.2016

    Les juges, ainsi que les experts judiciaires (en tant qu'auxiliaires du juge), sont soumis à une obligation d'impartialité, une condition indispensable à la tenue d'un procès équitable. Notion ayant évolué sous l'influence de la jurisprudence de la Cour européenne des droits de l'homme, l'impartialité signifie, en premier lieu, n'avoir aucun parti pris dans son for intérieur. Dans cet article, Vincent...

  • Les experts sortent du régime social des COSP

    B. Experts • 29.04.2016

     Seuls les traducteurs et interprètes y demeurent, uniquement pour leurs missions pénales (décret n° 2015

  • L'expertise judiciaire civile en Belgique

    B. Experts • 29.04.2016

    Chronique européenne : l'expertise judiciaire civile en Belgique

  • L'expertise judiciaire civile en Allemagne

    B. Experts • 29.04.2016

    Chronique européenne : L'expertise judiciaire civile en Allemagne

  • Civil legal expert examination in Belgium

    B. Experts • 29.04.2016

    Chronique européenne : Civil legal expert examination in Belgium

  • Code de déontologie de l'expert européen

    B. Experts • 29.02.2016

    Le projet EGLE (European guide for legal expertise) soutenu financièrement par la direction générale Justice de la Commission européenne et piloté par l’Institut européen de l'expertise et de l'expert a abouti à une série de recommandations à la suite d’une conférence de consensus dont la séance publique s’est déroulée le 29 mai 2015 à Rome, dans les locaux de la Cour de cassation. Au terme de ses...

  • Prudence de l’expert face au juge taxateur et à la contestation de l’ordonnance de taxe

    Généralités • 04.01.2016

    L’auteur rappelle quelques règles de prudence trop souvent négligées à leur détriment par les experts dans la gestion de l’économie de l’expertise, l’élaboration de la note d’honoraires et le suivi des opérations de recouvrement. Il met, par exemple, en avant l'importance de la notification aux parties de l'ordonnance de taxe, accompagnée de la note d'honoraires. Cela relève, selon lui, de la plus...

  • Le conflit d'intérêts en expertise

    B. Experts • 02.11.2015

    L'expert judiciaire est soumis, par la législation française, à une double exigence d'indépendance et d'impartialité. Deux qualités que sa seule compétence technique ne peut garantir aux yeux du justiciable et du juge mandant. Pour améliorer ce niveau de confiance, Jean-Marie Heisser-Vernet propose la mise en place d'une déclaration contradictoire d'intérêts et de compétence, reprenant ainsi intégralement...

  • Les expertises d'entreprise en Europe

    Privés • 02.09.2015

    En Europe, aucun corpus de règles n'encadre l'expertise en entreprise dans sa globalité. Il n'existe pas davantage de réglementation française permettant de connaître le cadre d'intervention de ces experts. Dans de nombreuses entreprises, une expertise interne a donc été développée empiriquement, souvent dès la création de la société. Dans cet article, Gérard Jeanpierre pointe le fait que de nombreuses...

  • Les médecins experts conseil dans l'Union européenne

    Professions réglementées • 02.09.2015

    En Europe, de fortes disparités existent actuellement au niveau de l'expertise et de la réparation du dommage corporel, bien que certains principes fondamentaux puissent se retrouver dans la plupart des droits des États membres. Les différences concernent notamment le choix de l'expert. Dans certains pays, comme la France ou l'Espagne, des listes officieuses ou officielles d'experts ont été réalisées....

  • Les experts automobile dans l'Union européenne

    Professions réglementées • 02.09.2015

    Depuis sa création en 1954, la Fédération internationale des experts en automobile (FIEA), qui rassemble aujourd'hui 6 234 membres venant de 18 pays (Allemagne, Pologne ou France notamment, en Europe ; Maroc et Tunisie en Afrique ; et la Roumanie en tant que membre individuel), a atteint plusieurs objectifs. Parmi eux, la création d'un code de conduite « Experts FIEA », qui doit garantir la qualité...

  • Les experts traducteurs-interprètes dans l'Union européenne

    Privés • 02.09.2015

    Au sein de l'Union européenne, les traducteurs/interprètes paraissent partager les mêmes règles en matière de professionnalisme et de déontologie. Tous sont, en effet, censés se référer à la charte de la Fédération internationale du traducteur (FIT), adoptée en 1963 par le Congrès de Dubrovnik et modifiée à Oslo en 1994, qui définit clairement les devoirs de la profession. Cependant, quelques spécificités...

Précédent 1 2 3 4 ... 8 9 Suivant