Menu

B. Experts

  • CHRONIQUE JURIDIQUE ET JUDICIAIRE

    « Plus l'expert est compétent, moins il est objectif »

    Généralités • 14.12.2009

    Pour répondre à une phrase choc « plus l’expert est compétent, moins il est objectif » que l’on peut supposer un peu provocatrice, Jean-François Jacob commente ici les arguments contraires et rappelle l’obligation de formation permanente de tout expert, complémentaire d’une déontologie commune.

  • CHRONIQUE JURIDIQUE ET JUDICIAIRE

    La personnalité de l'expert

    Généralités • 14.12.2009

    De façon originale, mais néanmoins des plus pertinentes, l’auteur analyse les nombreux et différents comportements de l’expert judiciaire (ou non), d’abord dans le cadre de sa mission pour ce qui concerne sa désignation, son exécution technique ou la rédaction du rapport, ensuite face aux acteurs de l’expertise autres que l’expert, c’est-à-dire les parties, les avocats et les juges. Ainsi prendrez-vous...

  • La date limite de récusation de l'expert

    Généralités • 14.12.2009

    Devant la juridiction administrative où le dépôt du rapport d’expertise ne constitue pas une date butoir pour la récusation, l’expert court un risque aggravé dans le temps. Plus que jamais, il lui importe de faire part aux parties, dès le début de l’expertise, des éléments qui pourraient éventuellement les amener à le récuser, par analogie aux dispositions de l’article 1452 du NCPC en matière d’arbitrage.

  • CHRONIQUE JURIDIQUE ET JUDICIAIRE

    Expert et risque médiatique : après Outreau

    Généralités • 14.12.2009

    La décision ci-après met un terme à la polémique suscitée par les déclarations d’un expert dans le cadre de l’affaire d’Outreau. Tout comme le juge, l’expert est sans cesse confronté au risque de harcèlement des médias. Il doit toujours se garder de succomber à la pression de ceux-ci.

  • JURIDIQUE ET JUDICIAIRE

    Expertise et violation du droit à la vie : l'expert judiciaire..

    Judiciaires • 14.12.2009

    Expertise et violation du droit à la vie : l'expert judiciaire national, éclaireur du juge européen. L’expert judiciaire, éclaireur du juge, ne limite pas son apport au juge national. Son avis peut aussi être un éclairage primordial à l’occasion d’affaires portées ultérieurement devant la Cour européenne des droits de l’homme : la condamnation de la Turquie dans l’affaire Oneryildiz pour violation...

  • JURIDIQUE ET JUDICIAIRE

    Mais qui est donc l'expert judiciaire ?

    Judiciaires • 14.12.2009

    Alors que les juridictions administratives définissent de façon précise comment qualifier l’intervention d’un expert judiciaire : une collaboration occasionnelle au service public, les juridictions judiciaires en ont une conception confuse : collaborateur occasionnel, prestataire de services ou auxiliaire de justice ? Une bonne administration de la justice exigerait une définition unique et un statut...

  • JURIDIQUE ET JUDICIAIRE

    Prescription de l'action en responsabilité...

    Judiciaires • 14.12.2009

    Contre l'expert judiciaire. En fixant à dix ans le délai de prescription de l’action en responsabilité dirigée contre l’expert judiciaire, la loi du 11 février 2004 permet de mieux cerner la durée selon laquelle il convient de conserver la preuve des diligences accomplies. Il s’agit du premier texte légal qui évoque la responsabilité de l’expert pour des faits se rapportant à l’exercice de ses fonctions...

  • JURIDIQUE ET JUDICIAIRE

    Une charte nationale Experts / Avocats

    Judiciaires • 14.12.2009

    Faisant suite à l’initiative du barreau et de la compagnie des experts près la cour d’appel de Grenoble, suivis par leurs homologues de Toulouse, d’Aix-en-Provence et de Chambéry, le Conseil national des barreaux intéressé par ces initiatives s’est rapproché de la Fédération nationale des compagnies d’experts judiciaires. Ces deux formations ont alors créé ensemble un groupe de travail composé...

  • JURIDIQUE ET JUDICIAIRE

    L'expert collaborateur du service public de la justice

    Judiciaires • 14.12.2009

    L’expert judiciaire est un collaborateur occasionnel du service public de la justice et il doit être traité en conséquence. La notion de prestation de services vers laquelle la justice judiciaire voudrait la voir dériver est inacceptable.

  • Les experts de justice et la prescription civile

    Judiciaires • 14.12.2009

    Depuis la promulgation de la loi n°2008-561 du 17 juin 2008, l’action en responsabilité à l’encontre de l’expert de justice se prescrit par cinq années à compter du jour où le titulaire d’un droit a connu ou aurait dû connaître les faits lui permettant d’exercer l’action en justice...

  • financiére

    L'indépendance des experts d'assurance

    D'assurance • 27.11.2009

    L’étude porte sur l’indépendance des experts d’assurance à travers les moyens juridiques destinés à la garantir et à la contrôler.

Précédent 1 2 ... 8 9 10