Menu

Suicide d'un jeune détenu

Revue Experts numéro 77 | Paru le : 23.12.2009

C’est à tort que la cour administrative d’appel a écarté la responsabilité de l’administration pénitentiaire ensuite du suicide d’un jeune détenu, alors que la ronde de surveillance prévue par le règlement dans les moments qui ont vraisemblablement précédé le suicide n’a pas été effectuée et que l’adolescent n’a fait l’objet d’aucune mesure d’accompagnement bien que sa fragilité psychologique soit connue par l’environnement pénitentiaire.

Identifiez-vous

Articles connexes sur le même thème

Articles les plus lus