Menu

Obligation de conseil

Revue Experts numéro 116 | Paru le : 26.11.2014

Le praticien qui a souscrit 5 contrats d’assurance retraite est bien fondé à rechercher la responsabilité, pour défaut d’information et de conseil, du courtier et de la compagnie d’assurances qui ne lui ont pas donné une information adaptée sur l’incidence fiscale (loi Madelin) de cette multiplicité et la mobilisation d’un montant d’épargne disproportionné à ses capacités financières réelles.

Identifiez-vous

Articles connexes sur le même thème

Articles les plus lus