Menu

La naissance de l'escroquerie moderne

Revue Experts numéro 71 | Paru le : 14.12.2009

Après un bref rappel historique sur l’émergence des éléments constitutifs de l’escroquerie au XVIIIe siècle, l’auteur précise les difficultés rencontrées par la suite pour aboutir à une qualification définitive de l’escroquerie moderne et explique que cette dernière repose sur un mensonge en vue « de tromper une personne physique ou morale et de la déterminer ainsi, à son préjudice ou au préjudice d’un tiers, à remettre des fonds, des valeurs ou un bien quelconque, à fournir un service ou à consentir un acte opérant obligation ou décharge ». En parallèle de l’analyse des matières frauduleuses elles-mêmes, l’auteur pose le problème de la nature de l’escroc, d’un éventuel déséquilibre psychique chez ce dernier et, par voie de conséquence, de sa responsabilité.

Identifiez-vous

Articles connexes sur le même thème

Articles les plus lus