Menu

Les technologies numériques : un appui ou une menace pour le contrôle des documents d’identité ?

Revue Experts numéro 135 | Paru le : 12.12.2017

L’examen des documents d’identité et le développement d’une capacité à détecter et analyser les faux papiers sont des préoccupations de longue date des services de police et de contrôle aux frontières, des administrations, ainsi que des laboratoires de police scientifique et de certaines universités. Ce domaine historique de la criminalistique et des sciences criminelles se voit confronté à l’évolution des technologies numériques. Loin d’avoir chassé la fraude, celles-ci offrent de nouvelles opportunités aux criminels et terroristes pour contrefaire ou falsifier des passeports, des cartes d’identité, des permis de conduire, ou tout autre document de sécurité. Dans le même temps, ces technologies sont susceptibles d’appuyer investigateurs et experts pour mieux détecter, documenter et comprendre les différentes formes de fraudes, ainsi que la criminalité que ces dernières soutiennent. Des pratiques innovantes émergent, comme le recours aux méthodes de profilage forensique, pour identifier les fraudes à large échelle et retracer l’activité de réseaux criminels. Cet article présente, exemples à l’appui, en quoi les technologies numériques sont une arme à double tranchant vis-à-vis du contrôle des documents d’identité, de voyage et de sécurité. (Article faisant suite à une intervention sur ce sujet lors du colloque annuel de la Compagnie des experts de justice en criminalistique, le 7 octobre 2016 à Paris, dont le thème était : « Criminalistique et technologies numériques »)

Identifiez-vous

Articles connexes sur le même thème

Articles les plus lus