Menu

Quelques aspects de la philosophie et de la pratique de l’expertise

Revue Experts numéro 131 | Paru le : 21.04.2017

Ces quelques pensées sont issues de conférences tenues il y a quelque temps, lors de séances de formation. Il s’agit de réfléchir sur ce qui a pu conduire les parties devant le juge, mais également de s’interroger sur le comportement, conscient et inconscient, des parties comme de l’expert lui-même et ses répercussions sur le déroulement des opérations. L’expert de justice n’est pas qu’un technicien pur et dur, insensible et borné, c’est aussi, c’est d’abord, une femme ou un homme avec sa personnalité, ses sentiments et son éthique, placé dans l’obligation de donner au juge les éléments de fait qui lui permettront, entre autres choses, de trancher. Mais l’expert est aussi une personne d’une nature particulière dans la mesure où l’honneur doit sans cesse l’accompagner au cours du déroulement de la mission. En ce sens, l’expert apprécie et maîtrise sa responsabilité, sa liberté et ses limites, tout en étant pleinement conscient des règles qu’on lui impose, qu’il s’impose, qu’il s’interdit.

Identifiez-vous

Articles connexes sur le même thème

Articles les plus lus