Recherche avancée : cliquez ici
Editorial 133
Jeudi, 10 Août 2017 08:39

Conflits et liens d’intérêts :

Gangrène et Charme humain ?

 

mh_2

 

Tout d’abord, l’intérêt, quel est-il ? Intellectuel ? Scientifique ? Politique ? Financier ? Ou autre ?

 

 

L’expert peut être concerné par tous les types d’intérêt, y compris l’intérêt de se voir confier d’autres missions s’il répond de façon « satisfaisante » à son mandant.

 

 

Il faut bien reconnaître que le goût du jour est à l’intérêt financier qui préoccupe la majorité d’entre nous, motivant actuellement le plus grand nombre, expert ou pas. Et ce type d’intérêt qui peut atteindre des sommets, a quelque chose de rassurant, au moins en théorie, car il donne l’impression d’une puissance quantifiable.

 


Ensuite, le conflit : C’est le contentieux, à l’origine des procès et, de ce fait, à l’origine des expertises. Alors, quand le conflit touche l’expert lui-même, ce n’est plus tolérable puisque, selon l’avis unanime, ce professionnel doit être impartial ; dans ces conditions, il ne peut plus avoir la qualité d’expert et la situation semble claire.

 

 

Enfin, le lien, et c’est peut-être plus compliqué car le lien, c’est la communication elle-même, le charme de la relation humaine et il est bien difficile de s’en détacher, sauf à devenir un robot … Ne serait-ce pas ce qui pourrait se profiler après la Justice prédictive, l’expertise prédictive dans laquelle l’homme aurait créé une machine pour faire le travail à sa place…

 

 

Récemment, une très haute instance posait des principes de désistement pour conflits et liens d’intérêts et demandait à l’expert de ne pas examiner tout dossier de formation continue si ledit dossier concernait sa spécialité : il devait donc n’examiner que des dossiers hors de son champ de compétence !

 

Il nous appartient de gérer nos conflits et liens d’intérêts comme nos progrès scientifiques, avec intelligence et pragmatisme pour qu’ils ne nous dépassent pas.

 

 

Reprenant l’interrogation de Guy VALLANCIEN dans son dernier livre Homo Artificialis :

 

« Jusqu’où irons-nous trop loin ? »

.

Mise à jour le Jeudi, 10 Août 2017 08:48